lundi 10 avril 2006

Ne ne parlez plus d'environnement !

L'homme dans son constant besoin de cloisonner et hiérarchiser les choses (pour mieux étudier les murs) s'est très rapidement considéré comme pièce centrale.Depuis qu'il s'est affranchit de la nature, l'homme s'est mis à la considérer comme périphérique, secondaire, accessoire: l'homme siège prétentieusement au milieu de l'environnement.Tout biologiste vous dira que c'est évidemment nous, simple êtres humains, qui sommes accessoires sur cette planète.Les êtres humains sont donc l'environnement de la nature, capables donc d'attentions... [Lire la suite]
Posté par pachamama à 09:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

vendredi 20 janvier 2006

La mer de plastique, consèquence de l'ignorance du consommateur

Le bilan écologique de nos tristes tomates d'hiver pèse très lourd sur notre planéte (Photo d'Emile Feloreau) Les tâches de plastiques ont transformé la cote d'Almeria, autrefois délaissé en un eldorado qui produit 3 millions de tonnes de légumes par an dans la plus grande concentration de serres au monde    Le phénomène est relativement récent : il y a encore quelques décennies, cette région, une des plus sèche d’Espagne et d’Europe (il y pleut aussi peu qu’au Sahel), était quasiment inhabité et à peine... [Lire la suite]
Posté par pachamama à 18:01 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
jeudi 19 janvier 2006

Prélude ! (alias méditations socratiques)

Si « «original ! » était encore un surnom ou une apostrophe peu agréable à mon oreille, il l’est maintenant devenu à mon cœur. Je m’explique, jusqu'à présent je ne m’était pas approprié le mot: dans le sens communément admis, original signifie hors norme, marginal. Qualifier quelqu’un d’original s’est bien souvent employer original ironiquement afin d’exclure, de disqualifier cet élément mettant un péril le groupe. C’est une réaction de défense de l’identité établie du groupe, le fameux « il est pas comme nous ». Oui,... [Lire la suite]
Posté par pachamama à 19:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
jeudi 19 janvier 2006

Réflexions (de chaleur humaine ou de rayons responsables du réchauffement climatique ?)

Impossible de ne pas voir les mots réchauffement climatique en entrant chez le marchand de journaux. Ses deux mots en couverture doivent être vendeur, en déduis-je ! La presse exploite encore le même filon, la peur populaire. Mais ce phénomène qui parait nous échapper peut-il être négligé après la consommation impulsivement d’un magazine. Face à la peur, la consommation ! Qu’il est rassurant de posséder et d’accumuler quand sa vie est en péril, l’avenir de l’humanité en danger. Dénigrer la presse est une chose, informer... [Lire la suite]
Posté par pachamama à 19:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]