Ce matin, sortie au marché local : odeurs épicées, fumet de poulet, cris des marchands : un espace de rencontre multi culti comme on dit ici. (multiculturel).

Tout a fait, des jeunes « cramés » (dixit Fred) souvent anglais ou allemands côtoient les autochtones sur les terrasses où l’on sert cervezas con tapas à des allures surprenantes par une telle chaleur.

Nous avons appris por la tarde à cultiver à l’aide de la lune, cette lune qui déplace les masses d’eau, les marées, et qui, de même, exerce une attraction sur l’eau contenue dans les organismes vivants…

Bref un apport passionnant dont la retranscription ne serait tarder.